Zoom sur le papier dominoté

C'est ma nouvelle lubie du moment. Comme beaucoup de déco-addicts, je craque complètement sur le papier dominoté ! J'avais donc très envie de vous raconter les origines de ces merveilleux motifs qui ont fait rayonner la France à travers le monde au XVIIIème siècle. Embarquement immédiat.

Dominoterie : nc, désigne la conception, la fabrication ou le commerce de papiers peints et imprimés en couleur de motifs géométriques ou floraux que l'on trouve fréquemment à l'intérieur des coffres, des armoires, des tiroirs, mais également dans les cartons à chapeaux et même les cheminées. Très en vogue au XVIIIème et début du XIXème siècle, le papier dominoté servait de garnissage pour les livres et le mobilier, en ce temps où chaque détail avait son importance.

Mentionnés très tôt dans l'histoire (dès 1540), les papiers dominotés ont la particularité d'être imprimés à la planche de bois, avant d'être colorisés au pinceau ou au pochoir. Fabriqués par les dominotiers, ils déclinent leur motifs floraux - inspirés des tissus de brocart ou des indiennes, ou géométriques, avec des compositions qui ne sont pas sans rappeler les fameux carreaux de ciment.

Après le garnissage du petit mobilier et des objets viendront la tapisserie des murs chez les particuliers et dans les boutiques. L’usage va se répandre dans les hautes couches de la société en France mais la concurrence anglaise est fatale aux dominotiers français au milieu du 18e siècle. L'arrivée du papier peint en lé et en rouleau va peu à peu faire décliner l'usage du papier dominoté. Après la Révolution française, le papier dominoté entame son déclin. Les anciennes planches, trop usées, donnent un rendu médiocre, la mode passe.  Les progrès technologiques feront le reste.

Longtemps tombés dans l'oubli, sans doute à cause du caractère éphémère de ces feuilles si fragiles, les papiers dominotés renaissent aujourd'hui grâce à quelques passionnés, dont font partie les créateurs de la maison "A Paris, chez Antoinette Poisson". La marque parisienne fait revivre cet art ancestral qui s'inscrit dans le patrimoine français comme un savoir-faire unique en son genre : ses collections reprennent les motifs floraux soigneusement récupérés dans les archives ou imaginés par les fondateurs, qui s'inspirent des couleurs et des thèmes chers au XVIIIème siècle. Le nom de leur société fait d'ailleurs référence à la Marquise de Pompadour puisque Antoinette Poisson était son patronyme de naissance, et rend ainsi hommage à cette amoureuse d'art décoratif et d'intérieurs raffinés. On trouve dans la collection des feuilles de papier dominoté bien sûr (les stocks s'épuisent très vite - délais de fabrication hand-made oblige !) mais également des accessoires imprimés avec leurs fameux motifs. Coussins, luminaires, carnets... A shopper ici

 

 

A lire : "Les papiers dominotés, une collection particulière" édité par Valérie Hubert

             "De la dominoterie à la marbrure / Histoire des techniques traditionnelles de la décoration du papier" par Marie-Ange Doizy 

A voir : L'atelier "A Paris, chez Antoinette Poisson" - 12 rue Saint Sabin 75011 Paris (uniquement sur rendez-vous). Tél. 01 77 17 13 11

A sentir : L'eau dominotée et ses produits dérivés, collaboration exclusive entre Diptyque et Antoinette Poisson

 

Crédits photos : @TrésorParisien / @AntoinettePoisson

 

Ajouter un commentaire