Cuisine : Remplacer ses ustensiles par un équivalent écolo

Lorsque l'on se penche sur le contenu de nos cuisines, on se rend rapidement compte qu'elles sont remplies de produits néfastes pour l'environnement : pailles et couverts en plastique, casseroles en teflon, papier aluminium... Et si nous changions nos mauvaises habitudes en remplaçant nos ustensiles et accessoires par des équivalents éco-friendly ? J'ai fait l'inventaire des alternatives green à adopter pour une cuisine 100% écolo !

1/ Remplacer ses accessoires en plastique par des équivalents en verre ou en bois

Nous avons malheureusement le réflexe "plastique" (sous toutes ses formes) lorsque nous achetons nos ustensiles pour la cuisine. Il n'est pourtant pas trop tard pour changer nos mauvaises habitudes, aussi vieilles soient-elles ! Commençons par les accessoires les plus courants : pour les ustensiles de type cuillère, spatule, planche à découper ou couverts à salade, le bois reste une fois de plus l'alternative la plus écologique. Et en plus d'être moins polluant, ce matériau est bien plus joli que le plastique coloré au look cheap... On fait donc d'une pierre deux coups en remplaçant ses accessoires en plastique par des équivalents en bois ! 

Côté contenants, vous pouvez remplacer les traditionnels tupperwares par des récipients en verre ou en grès qui se ferment à l'aide de papier wrap. Le wrap, kesako ? Il s'agit tout simplement de tissu imprégné de cire d'abeille, idéal pour recouvrir les bocaux et les récipients divers mais également pour emballer les aliments. Il remplace donc à la fois les couvercles en plastique et le papier aluminium, si polluant pour la planète ! Vous pouvez en acheter ici ou , mais aussi le fabriquer vous-même. Pour cela, rien de plus simple : dispatchez vos paillettes de cire d'abeille sur votre tissu, puis faites-les fondre à l'aide de la chaleur d'un fer à repasser. Attention, votre fer ne doit pas entrer en contact avec la cire ! Une fois le tissu bien imprégné de cire et parfaitement sec, votre wrap est prêt à emballer toutes sortes d'aliments. Pour le laver, un coup d'éponge suffit ;)

Enfin, pour conserver vos aliments en vrac (pâtes, lentilles, granola, etc), les bocaux en verre restent un must ! Vous pouvez investir dans les fameux bocaux de conservation Le Parfait, mais également récupérer les bocaux de légumes achetés dans la grande distribution. Cela ne coûte rien et vous permet de recycler le verre de façon intelligente !

Avant de passer à la suite, voici ma sélection d'accessoires écolos : 

Couverts à salade Briama La Redoute Intérieurs / Planche à découper Wadiga / Lot de 200 couverts jetables en bois Amazon / Saladier en verre Luminarc / Lot de 4 assiettes en grès Horciag AM.PM / Bocaux en verre Le Parfait / Ramequin en terre cuite Maison Roussot / Tête de brosse à vaisselle en hêtre et fibre d'agave​ La Droguerie écologique

 

2/ Remplacer ses pailles en plastique par un équivalent en bambou

Les pailles en plastique représentent une source de pollution XXL pour la planète : nous en utilisons près d'un millard chaque jour dans le monde ! Entre les cafés latte du matin, les apéros de l'été et les cocktails en tous genres, elles se glissent (trop) facilement dans nos verres. Mauvaise nouvelle, elles ne se recyclent pas et mettent 200 ans à se décomposer. A l’heure où certaines grandes villes comme Seattle ou Paris interdisent progressivement les pailles en plastique, il est grand temps de les remplacer par un équivalent écolo à la maison ! Et ce ne sont pas les alternatives qui manquent à l'appel : pailles en papier compostables et biodégradables, en amidon, en acier inoxydable ou même en verre, les pailles écolos nouvelle génération sont à la fois jolies, abordables et bien souvent réutilisables. 

Mon coup de coeur, les pailles éco-responsables en bambou Cookut  

Le bambou est un matériau durable, qui s’adapte à de nombreux climats et croît très rapidement ; très résistant, il n’a besoin ni d’engrais ni de produits phytosanitaires pour se développer : c’est donc ce dernier, certifié bio, que Cookut a choisi pour imaginer ses pailles éco-responsables baptisée BAM BAMLeurs points forts ? Elles sont en bambou bio issu de forêts gérées durablement (certifié FSC). Eco-friendly, ces pailles peuvent être rangées dans leur pochon en coton entre deux utilisations. Un écouvillon est fourni pour nettoyer les pailles facilement et rapidement. Au top !

 

3/ Remplacer ses ustensiles de cuisson par des équivalents recyclés 

Selon le site Consoglobe, le Teflon qui recouvre la majeure partie de nos poêles et casseroles contient des perturbateurs endocriniens, est cancérigène mais aussi responsable de malformations génitales. Cerise sur le gâteau, il est toxique lorsqu'il atteint les 230°C… La meilleure alternative aux casseroles et poêles classiques reste donc l'inox et la fonte : plus sains et plus résistants que le traditionnel Teflon, ces matériaux sont beaucoup moins toxiques pour l'organisme et la planète. Jusqu'à présent, il n'existait pas d'ustensiles de cuisson fabriqués à partir de matériaux recyclés. Ce constat est pourtant en pleine évolution puisque Tefal vient tout juste de lancer So Recycled, la toute première gamme d’ustensiles de cuisson et d’accessoires fabriquée à partir de matériaux entièrement recyclés.

Les points forts de la gamme : L’aluminium utilisé dans la gamme So Recycled présente l’avantage d’être à 100% recyclé, ce qui nécessite 20 fois moins d’énergie pour sa production, soit autant de matière première non extraite du sol. Utiliser de l’aluminium recyclé permet également de consommer 90% de CO2 en moins qu’avec de l’aluminium vierge. Surtout, il offre une résistance et une robustesse comparables à celles d’un métal classique. Garanti sans PFOA, le revêtement des poêles et faitouts So Recycled est hautement antiadhésif. Chaque ustensile de la gamme est compatible avec tout type de feux, dont l'induction. 

 

4/ Remplacer sa cafetière électrique par un équivalent en verre et en bois

Plutôt que d'investir dans une cafetière électrique - chère et pas toujours très esthétique - pourquoi ne pas se tourner vers un équivalent écolo ? J'ai complètement craqué pour les modèles de chez Chemex, fabriqués à base de verre, de bois et de cuir. Très design, les cafetières Chemex fonctionnent avec un simple filtre en papier et de l'eau chaude. Il suffit de verser l'eau chaude sur le café torréfié en partant du centre du cône vers l’extérieur de celui-ci en tournant en spirale pour imbiber le café d’eau. Non seulement le goût du café est vraiment génial, mais la cafetière Chemex possède également l'avantage de pouvoir être exposée sans complexe sur le plan de travail de la cuisine. Avec un tel look, ce serait dommage de s'en priver !

 

5/ Remplacer ses accessoires à emporter par des équivalents écolos

Entre les tupperwares, les bouteilles et les gobelets en plastique, manger à l'extérieur ne s'avère pas toujours être une opération très écologique ! Raison de plus pour se pencher vers les équivalents green, qui sont heureusement nombreux sur le marché. Commencez par investir dans une gourde ou une bouteille réutilisable pour transporter vos boissons : en verre ou en inox, la gourde se conserve longtemps et nous évite de produire pas mal de déchets. Concernant les tupperwares dont je vous parlais plus haut, il est évidemment difficile de les remplacer par un contenant en verre ou en grès recouvert de wrap. Et oui, lorsque l'on se déplace, il faut tout de même avoir sous la main un contenant qui ferme correctement ! Je vous conseille donc la bonne vieille boîte à bento japonaise, à choisir sans plastique bien évidemment. Pour ma part, je suis ultra fan des modèles écolo proposés sur ce site, mais aussi de ce modèle en polypropylène éco-responsable, garanti sans BPA. 

En ce qui concerne les couverts jetables, il existe désormais des équivalents en bambou que l'on peut même réutiliser après nettoyage. Bien plus chic et éco-friendly que leurs équivalents en plastique cra-cras pour la planète !

 

6/ Passer au nettoyage 100% ecolo !

Dans la cuisine, on peut facilement trouver des équivalents écologiques dans tous les domaines, y compris du côté nettoyage ! Peut-être avez-vous lu mon article sur les meilleures recettes de produits ménagers à faire soi-même ? J'adore le nettoyant multi-usage dont je me sers tous les jours, et j'utilise désormais les ingrédients de base - à savoir le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le savon de marseille - à toutes les sauces. Pour compléter votre panoplie de nettoyants ménagers bio, pensez aux accessoires courants tels que l'éponge et les brosses. On remplace la première par une tawashi, éponge japonaise traditionnelle tressée : en corde, en laine ou en textile, elle s'achète toute prête (très jolis modèles sur Etsy) mais elle peut également se fabriquer si vous avez l'âme créative. Regardez sur la toile, les tutos ne manquent pas ! Concernant les brosses, on remplace une fois encore les modèles en plastique par un équivalent en bois, plus joli et plus éco-friendly !

Les tawashis de Laissons Lucie faire !

 

Ajouter un commentaire